Jeudi 16 Juin 2022

Pour la deuxième année consécutive, 2021 aura été marquée par le Covid-19 et son impact sur l’économie suisse et genevoise. La pandémie a frappé certains secteurs plus que d’autres. Le domaine bancaire et financier fait partie des industries qui ont fait preuve d’une remarquable résilience.

L’enquête conjoncturelle 2021-2022, réalisée par la FGPF, fournit un diagnostic réjouissant de la santé de ce secteur à Genève. Dans la gestion de fortune, l’un des trois piliers de la Place genevoise avec la banque commerciale et de détail et le financement du négoce de matières premières, les établissements bancaires et les gérants de fortune indépendants ont pu compter sur de solides apports nets de fonds. Cette tendance s‘est confirmée lors de la publication des résultats annuels 2021.

L’attractivité fiscale demeure au centre des préoccupations, avec en particulier la réforme de l’impôt anticipé qui sera soumise à votation le 25 septembre 2022. Parmi les autres défis à relever figurent la poursuite des investissements dans le numérique, avec un accent sur la cybersécurité, et l’accélération des engagements en matière de durabilité.

Afin de permettre au secteur bancaire et financier d’assumer sa fonction de moteur pour l’économie, la formation des collaboratrices et des collaborateurs reste une priorité.