Mardi 1 Déc. 2015

Dans la chaîne de valeur des fonds, l’activité qui focalise le plus l’attention des régulateurs est pour l’heure celle des banques dépositaires.

Les banques dépositaires face à de nouveaux défis

17:30 - 18:45

Dans la chaîne de valeur des fonds, l’activité qui focalise le plus l’attention des régulateurs est pour l’heure celle des banques dépositaires. Le premier thème qui ressort des discussions est l’identification des problèmes cruciaux apparus dans le sillage de la crise financière ainsi les conclusions tirées par les autorités de surveillance. Il convient en outre de s’interroger sur les défis et les besoins spécifiques de la branche – se situent-ils au niveau de la conservation, de la livraison ou de la coordination ? Les effets de la directive OPCVM IV méritent également qu’on s’y intéresse. Quel serait l’impact de l‘introduction d‘un passeport dépositaire européen, notamment dans la perspective des banques suisses ? Faut-il y voir une bénédiction ou une malédiction ? Comment augmenter encore le degré de sécurité des opérations de conservation (notamment dans le domaine des fonds alternatifs offshore non réglementés) ? Au niveau de l‘exploitation, la prise en charge de tâches supplémentaires dans les domaines de la gestion du risque, du contrôle et des risques de responsabilité appelle une nouvelle évaluation de la situation sur le front des coûts et des indemnités. Le marché a-t-il déjà procédé à des ajustements dans ce domaine ? La prise en charge de services supplémentaires comme l’établissement de rapports clients (performances, risques, IFRS ou US-GAAP, etc.) ou la gestion des garanties confèrent-elles une valeur ajoutée ? Quelles en seraient les conséquences sur les coûts informatiques, particulièrement sensibles aux innovations technologiques. Et quels sont les effets des divers aspects de la gouvernance qui gagnent actuellement en importance dans les activités de banque dépositaire ? D’autres éléments méritent également d’être abordés comme la rentabilité des services de banque dépositaire, l’évaluation de « sa » banque dépositaire (définition des critères de comparaison déterminants) et le rôle que les banques dépositaires seront amenées à jouer dans le futur.

Nous aurons le plaisir d’accueillir Philippe Bens (Senior Country Officer and Head of Regional Coverage Switzerland, CACEIS Bank Switzerland, Nyon), Oren-Olivier Puder (avocat associé, Junod, Muhlstein, Lévy & Puder, Genève), Jean-Sébastien Lassonde (associé PwC, Asset Management, Genève) et Philippe Zufferey (Responsable Banque dépositaire chez la Banque Cantonale Vaudoise, Lausanne). Le débat sera animé par Caroline Clemetson, avocate associée chez Schellenberg Wittmer, Genève et Zurich.

La rencontre sera suivie d’un apéritif dînatoire jusque vers 20h30, au cours duquel vous pouvez apprécier la performance d’un duo de jazz.

 

Conditions de participation

Entrée: 50 Francs (apéro riche incl.)

inscription en ligne : http://www.friends-of-funds.ch/pub/fr/anmeldung.php


Organisé par :

Friends of Funds

www.friends-of-funds.ch

Plan d'accès

Théâtre Les Salons, 6 rue Jean-F. Bartholoni, 1204 Genève