Vendredi 15 Sep. 2017

Candidature de Pierre Maudet au Conseil fédéral

Conditions cadres

La Fondation Genève Place Financière (FGPF) soutient la candidature du Conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet à l’élection au Conseil fédéral du 20 septembre 2017. 

L’Assemblée fédérale élira le 20 septembre 2017 le successeur au Conseiller fédéral Didier Burkhalter. Dans cette perspective, la Fondation Genève Place Financière (FGPF) soutient la candidature du Conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet.

En charge du Département genevois de la sécurité et de l’économie (DES) depuis 2012, Pierre Maudet a prouvé son aptitude à exercer la fonction exigeante de conseiller fédéral.

Face aux soubresauts de la conjoncture économique, Pierre Maudet a œuvré au maintien d’une place financière genevoise compétitive. Il a fait de l’attractivité de la Place l’une des priorités de la « Stratégie économique cantonale 2030 », créant ainsi un cadre dans lequel s’inscriront les actions futures du gouvernement. Sa mise en place reposant sur la mobilisation des acteurs économiques, institutionnels et académiques, Pierre Maudet a su instaurer et développer des échanges réguliers avec ceux-ci.

La FGPF salue aussi le soutien de Pierre Maudet aux FinTechs et à l’innovation sous toutes ses formes. Son engagement s’est notamment concrétisé dans de nombreux partenariats publics-privés entre l’Etat de Genève et la FGPF. Le « Swiss fintech corner » à Sibos, le plus important salon financier international, en novembre 2016, en est un exemple. L’organisation du Forum économie numérique en partenariat avec la FGPF depuis 2015 constitue un autre témoignage du dialogue initié par Pierre Maudet avec la Place financière.

 « Il possède la volonté et les compétences pour la fonction de Conseiller fédéral. Son engagement en faveur d’une place financière forte au bénéfice de l’ensemble de l’économie constitue un atout face aux défis qui attendent la Suisse. Ses capacités à parler couramment l’allemand, ses convictions et son pragmatisme font de lui l’homme de la situation », souligne Yves Mirabaud, Président de la FGPF.