Mardi 7 Juin 2016

La performance dans les approches d’investissement actives

17:30 - 18:45

Les approches d’investissement actives essuient parfois le feu de la critique dans la presse, car, selon des études, elles ne sont qu’une infime partie à dépasser à long terme leur benchmark. Le débat d’aujourd’hui doit donc montrer les performances actuelles de ce segment de placement et la manière d’offrir une plus-value aux investisseurs. Nous nous intéressons notamment à l’orientation des efforts d’amélioration des promoteurs de fonds, c’est-à-dire aux secteurs où les investissements sont particulièrement importants – dans la recherche, dans les collaborateurs expérimentés ou dans les outils et systèmes de gestion? Des clôtures ciblées pourraient-elles dégager les capacités nécessaires? Et que pense l’industrie de l’idée de coexploiter les fonds (à l’instar des compagnies aériennes qui recourent depuis longtemps aux vols en partage de codes)? La taille du fonds pourrait en effet augmenter statistiquement ses probabilités de réussite. De nos jours, les promoteurs proposent une multitude de produits offrant de nombreuses libertés aux gestionnaires. Or comment s’assurer que ces derniers prennent les bonnes décisions? La mention «unconstrained» ne constitue plus à elle seule un gage de succès. Dans quelles catégories de placements est-il judicieux d’accroître les marges de manoeuvre et inversement? Nous nous interrogeons également sur la nécessité d’un pilotage davantage basé sur des règles (autrement dit sur des éléments de gestion d’actifs quantitative), ainsi que sur la pertinence de filtres tels que les normes ESG ou la finance comportementale. Aujourd’hui, en tant qu’investisseur, est-il préférable de miser par définition sur des hedge funds actifs ou de procéder à une sélection ciblée de fonds d’allocations d’actifs? Last but not least, la question de savoir comment augmenter la constance de la performance chez les gestionnaires de fonds, mérite d’être examinée. Dans ce cas, des approches par équipe seraient-elles plus optimales? Nous aurons le plaisir d’accueillir Edouard Crestin-Billet (CIO et responsable du département institutionnel chez 1875 Finance SA, Genève), Guillaume Dolisi (Co-fondateur de Veritas Investment Associates de Paris et partenaire du groupe Eric Sturdza), Dr. Michel Dominicé (Partenaire et fondateur de Dominicé & Co Asset Management, Genève), Anis Lahlou-Abid (Managing Director et Portfolio Manager chez J.P. Morgan Asset Management, Londres) et Jérôme Teiletche (responsable de l‘équipe Cross Asset Solutions et membre du comité exécutif d’Unigestion SA. Genève). Le débat sera animé par Dr. Graziano Lusenti, Managing Partner de Lusenti Partners LLC, Nyon.


Organisé par :

Friends of Funds

www.friends-of-funds.ch

Plan d'accès

Théâtre Les Salons, 6 rue Jean-F. Bartholoni, 1204 Genève